Un concours qui fait levier : comment ma start-up a multiplié par 4 ses financements

Multisectoriel

04.11.2019

Un concours qui fait levier : comment ma start-up a multiplié par 4 ses financements

En automne 2018, la jeune start-up kheoos cherche un financement et un moyen pour accélérer sa R&D. En décembre, ses porteurs remportent le concours Challenge Out of Labs de la SATT Linksium. A l’été 2019 – alors qu’ils sont toujours en pré-commercialisation – ils obtiennent un financement de 644k€, facteur 4 par rapport aux fonds propres, et collaborent avec un laboratoire de recherche. Décryptage.

Lorsqu’il entend parler du Challenge Out of Labs, Dominique Mercier, le CEO de kheoos, cadre expérimenté, connaisseur du milieu industriel, entame une nouvelle aventure professionnelle. Cette start-up, qu’il a tout juste montée avec deux associés, veut révolutionner la manière dont les industriels gèrent leurs stocks de millions de pièces de maintenance dormantes, un fardeau qui pourrait pourtant être valorisé. Pour cela, il veut aller vite. L’idée est mûre : Dominique et ses associés ont besoin d’une brique d’IA (Intelligence Artificielle), capable de générer des catalogues de pièces structurés, malgré la pauvreté des informations disponibles. Ils sauraient même avancer en interne – l’informatique, ils connaissent – mais cela prendrait du temps. Alors, lorsque fin 2018 le Réseau Initiative France lui parle du Challenge Out of Labs, ils saisissent l’opportunité.

Nous cherchions un financement et un moyen pour accélérer notre R&D. En gagnant le Challenge, nous accédions aux deux. En décembre 2018, kheoos a été lauréat du 6ème Challenge. Aujourd’hui, moins d’un an plus tard, on a gagné déjà sur plusieurs tableaux et la R&D démarre. On est heureux d’avoir tenté notre chance !

Dominique Mercier, CEO de kheoos

On a « joué » quelques heures et remporté gros

A notre question « Qu’est-ce qui vous a séduit dans ce concours ? » il répond « Nous cherchions un financement et un moyen pour accélérer notre R&D. En gagnant le Challenge, nous accédions aux deux. Pour un projet mûr, répondre à l’appel d’offre demandait juste quelques heures, alors on s’est lancé. En décembre 2018, kheoos a été lauréat du 6ème Challenge. Aujourd’hui, moins d’un an plus tard, on a gagné déjà sur plusieurs tableaux et la R&D démarre. On est heureux d’avoir tenté notre chance ! »

Un effet levier pour financer à hauteur de 4 fois les fonds propres

Pourquoi tant d’enthousiasme ? Dominique Mercier explique : « Le pré-accompagnement gagné via le Challenge nous a poussé à préciser mieux le projet, à définir nos priorités, à clarifier notre besoin en innovation. Avec l’aide de Linksium nous avons recherché le laboratoire susceptible d’y répondre. Après plusieurs échecs, faute de rencontrer les compétences pointues nécessaires ou l’intérêt suffisant pour la collaboration, nous avons trouvé auprès du LIG, Laboratoire d’informatique de Grenoble, non-seulement la volonté et les bonnes compétences, mais également le post-doc au profil parfait, qui porte désormais cette R&D au travers d’un CDD. Sans le Challenge, et l’aide de Linksium qui a suivi, on n’y serait jamais arrivé. »

A ce stade, le dossier de kheoos passe aisément le Comité d’investissement de la SATT et la start-up entre en incubation. « C’est là que commencent les choses les plus intéressantes », commente Dominique. « L’incubation finance un an de R&D. Pour une start-up c’est déjà énorme. Linksium met en plus de l’argent sur la table et entre au capital de kheoos. Ceci nous ouvre les portes d’autres organismes de financement : Bpifrance, Réseau Initiative Pays Voironnais et un pool bancaire. Donc concrètement, en « jouant » au Challenge Out of Labs, on s’est ouvert la voie pour lever plus de 600 k€ de financement, ce qui est assez exceptionnel pour une start-up au stade de pré-commercialisation. La confiance de Linksium a crédibilisé le projet, avec un effet levier de x4 auprès des financeurs. »

kheoos au congrès
L’équipe de kheoos : Guillaume Lepelletier, Emmanuelle Paris et Dominique Mercier (de gauche vers la droite)

Un bénéfice à long terme

Si les premiers bénéfices tirés de la participation au concours sont déjà là, kheoos en voit encore d’autres, présents et à venir. Dominique éclaircit : « Etre lauréat d’un concours, être incubé par une SATT, développer sa R&D en lien avec les chercheurs, sont autant d’éléments de différenciation aux yeux de nos clients. Notre projet a gagné en crédibilité d’une manière que je n’avais pas du tout imaginée. De plus, l’accompagnement par les experts de Linksium est très personnalisé et très pertinent. Ils s’adaptent à nos profils, à nos besoins et nous proposent des contenus qui nous font réellement avancer et gagner en profondeur de réflexion et en temps. A cela s’ajoute un intérêt stratégique : la R&D en jeu doit apporter à kheoos un avantage technologique sur la concurrence. Avec des chercheurs « à bord », cet avantage devrait devenir une véritable barrière technologique, protégeant efficacement et durablement les intérêts de kheoos. Cette collaboration est un début, d’autres idées de R&D sont d’ores et déjà dans le pipe ! »

Pour terminer, on demande explicitement : « Recommanderiez-vous le Challenge Out of Labs à d’autres entrepreneurs ? » Dominique répond sans hésitation : « Oui ».

La 8ème édition du Challenge Out of Labs attend vos candidatures jusqu’au 18/11, minuit !

Plus sur kheoos

marketplace kheoos

kheoos est une plateforme communautaire de gestion des pièces de maintenance. Elle permet aux industriels gérant ces pièces de construire automatiquement leur catalogue sur mesure et de bénéficier de services avancés pour baisser leurs niveaux de stocks, réduire leur risque de rupture, trouver des pièces rares et revendre leur stock dormant. kheoos est assorti d’une place de marché B-to-B pour les pièces de maintenance industrielle (www.kheoosmarket.com), favorisant la mise en relation entre fabricants, distributeurs, brokers et industriels (sortie prévue novembre 2019). Plus d’informations >> site de kheoos