Moïz : Grand Prix i-Lab en commençant par le Challenge Out of Labs

Energie et environnement

14.11.2018

Moïz : Grand Prix i-Lab en commençant par le Challenge Out of Labs

Découvrez un projet DeepTech au développement galopant, qui a su profiter du tremplin Challenge Out of Labs.

En juillet 2018, la start-up en création Moïz, spécialiste de l’autonomie énergétique des capteurs industriels, recevait des mains de Frédérique Vidal un des 14 Grands Prix du concours i-Lab, prix réservé aux projets les plus remarquables répondant aux défis sociétaux listés par l’agenda France Europe 2020. Pourtant, à peine deux ans plus tôt, Moïz – à l’époque projet MODULO – faisait tout juste ses premiers pas dans la valorisation ! Y aurait-il un lien de cause à effet ?

« Pour moi, le Challenge est une pré-maturation axée marché et autant de temps gagné avant l’entrée en maturation. », considère Dimitri Tainoff, un des porteurs du projet Moïz.

Le Challenge Out of Labs : un tremplin

En avril 2016, le 1er Challenge Out of Labs de la SATT Linksium a révélé le projet Modulo, dont l’objectif est la récupération d’énergie thermique et l’alimentation des réseaux autonomes. Ce projet, porté par Dimitri Tainoff à l’époque, exploite une technologie issue de l’Institut Néel (CNRS) et valorisée par le CNRS. Le projet arrive d’ailleurs assez préparé à l’occasion du Challenge, ayant bénéficié d’uné pré-maturation avec le CNRS. Néanmoins, du dire des porteurs du projet, le passage par le Challenge sera déterminant pour Moïz !

« A ce stade, nous avions 2 options : améliorer les performances du cœur technologique ou créer des démonstrateurs de ses capacités. Grâce à Linksium et l’expérience de notre chargé de projet, nous avons choisi cette seconde voie, pour avancer en direction du marché, ce qui nous a évité une grande erreur stratégique et débloqué beaucoup de choses pour la suite. » révélait Dimitri Tainoff en Interview pour Link mi-2018. « La mini étude de marché et les formations, obtenues en tant que lauréats, nous ont été utiles. Mais les relations et discussions avec les chargés d’affaires de Linksium et leurs conseils, ont été encore plus importants. Pour moi, le Challenge est une pré-maturation axée marché et autant de temps gagné avant l’entrée en maturation. »

Une DeepTech qui décolle

Par la suite, ce projet DeepTech sera accompagné par l’équipe Linksium d’abord en maturation, puis via une phase d’incubation.

Thierry Garret, le Président de Moïz, interrogé à l’occasion de la cérémonie de récompenses du concours i-Lab 2018, en retient : « Linksium apporte une plus-value, un gain de temps grâce aux formations collectives, à l’assistance du chargé d’affaire, de l’équipe, dans un contexte bienveillant. Etre entrepreneur, c’est être capable de parler non seulement de technique mais aussi d’ingénierie financière, marketing, dimension industrielle. »

La réussite au concours i-Lab propulse Moïz dans une dimension encore nouvelle. La start-up en création qui répond au défi de l’autonomie énergétique des parcs de capteurs industriels, disséminés, isolés et nomades, prévoyait de profiter du financement i-Lab pour déployer son programme d’innovation et commercialiser ses produits. « L’objectif est de proposer des modules complets qui rassemblent un récupérateur d’énergie, un capteur et une électronique compacte de contrôle et d’émission » confiait Therry Garret au Dauphiné Libéré en septembre 2018. Le parrainage par Ludovic Le Moan, le CEO de Sigfox et expert de l’IoT, est un coup de pouce supplémentaire pour ce projet qui vise la création de la start-up début 2019.